LegalClient Pas de commentaire

10 bonnes raisons d’avoir un avocat

L’avocat n’est pas facilement sollicité par les particuliers.  En effet, le terme « avocat » peut faire peur. Certaines personnes pensent même que leur innocence les dispense de prendre un avocat.  Mais innocent ou coupable, en phase amiable ou en phase contradictoire, cet auxilliaire de justice peut s’avérer très utile.

Toujours réticent ? Voici 10 bonnes raisons qui vont vous convaincre d’avoir un avocat.

 

 1 :  C’est un spécialiste

C’est un spécialiste du droit. Il a suivi une longue formation pour accéder à ce statut. Certains choisissent de se spécialiser dans une branche d’activité (divorce, pénal… ). Tandis que d’autres ne se spécialisent pas et peuvent avoir un champs d’expertise plus large, ce sont les avocats généralistes.

Que vous choisissez d’avoir un avocat spécialiste ou généraliste , vous obtiendrez l’aide nécessaire pour votre cas.

2 : L’avocat est expérimenté

Il a l’avantage de l’expérience. Tout au long de ses années de conseil et de défenseur des droits, il a pu acquérir et développer un savoir-faire.

Son obligation de formation permanente lui permet d’assurer au mieux la défense de son client afin de gagner ou alors de minimiser les pertes d’un procès.

L’avocat a des connaissances juridiques, à jour des réformes, qui lui permettent de réagir en adéquation avec vos demandes.

3- C’est un conseiller

Il a plusieurs rôles: c’est un défenseur, mais également un conseiller.

C’est un professionnel du conseil juridique. Avoir un avocat va vous permettre de lui poser des questions relatives à votre situation et éviter des conflits futurs. Si vous souhaitez créer une société par exemple, il va vous conseiller sur le type de société qui répondra au mieux à votre situation.

Enfin, ses conseils sont indispensables pour éviter un contentieux ou s’y préparer.

 

Lire aussi : Déontologie : quelles obligations pour les avocats ?

 

4- L’avocat est un défenseur

C’est un fervent défenseur des intérêts de son client. D’abord, il a une obligation de loyauté et de dévouement. Ensuite , faire appel à un avocat est obligatoire dans certaines procédures.

Enfin , il offre une défense professionnelle face à la partie adverse.

 

 

5- C’est un confident

Il est tenu au secret des correspondances et surtout au secret professionnel. Le secret professionnel est général, absolu et d’ordre public.

Ainsi, tout ce que vous dites à votre avocat doit rester secret. Cette obligation de confidentialité s’applique aux informations sur son client mais également à des partenaires de ce dernier qu’ils soient témoins ou adversaires. Ensuite, ces informations restent confidentielles qu’elles soient données par voie orale ou écrite.

Enfin, en cas de  manquement à cette obligations, il encourt une sanction pouvant mener à sa radiation de l’Ordre.

 

6- L’avocat est responsable

Depuis la loi du 31 décembre 1971, tout avocat doit justifier de deux assurances pour :

  •  garantir sa responsabilité civile professionnelle.

  •  garantir la représentation par ses soins des fonds qui lui sont confiés dans l’exercice de sa profession.

La première le couvre contre les fautes, omissions ou négligences involontaires dans l’exercice normal des activités autorisées par le Règlement Intérieur National. L’assurance est plafonnée à 4 millions d’euros.

La seconde vient agir comme une caution s’il est dans l’impossibilité de restituer à son destinataire les sommes qui lui ont été remis par mandat de fonds. La caution est plafonnée à hauteur de 35 millions d’euros.

 

Lire aussi : Bien préparer son premier rendez-vous avec son avocat

 

7- L’avocat est un rédacteur d’actes juridiques

Il est habilité à apporter une plus grande sécurité juridique aux actes juridiques. Lorsqu’il contresigne un acte juridique, l’avocat reconnaît avoir exécuté son obligation de conseil et d’information. Ainsi , c’est une garantie de l’intégrité du consentement des parties.

Mais, c’est aussi une sécurité pour les parties. Ils peuvent se prévaloir de la validité de l’acte qui a valeur probante.

 

8-  C’est un médiateur

Ce professionnel résout les conflits non pas uniquement par la voie judiciaire mais par la voie amiable. En effet ce médiateur n’a pas de client à défendre. Son but est seulement de trouver un accord qui convient aux deux parties.

 

9- L’avocat est un représentant au contentieux

Une procédure judiciaire doit être conduite par des professionnels de la justice. De ce fait, faire appel à un avocat est une priorité afin d’éviter de longues procédures ou de dépasser des délais dont vous n’aviez pas connaissance. Puis, il existe plusieurs procédures pour lesquelles sa présence est obligatoire :

  • Le tribunal de grande instance
  • Le juge aux affaires familiales => en cas de divorce
  • Le juge des libertés et de la détention
  • Le tribunal et le juge pour enfant => sauf si l’affaire concerne une aide éducative
  • Le Conseil d’Etat
  • La Cours d’assises
  • La Cour d’appel
  • La Cour de cassation => les avocats au Conseil

A l’inverse, dans certaines procédures le recours à un avocat n’est pas obligatoire, notamment devant :

-Le Conseil de Prud’hommes

-Le tribunal :

  • d’instance
  • de police
  • correctionnel
  • administratif
  • de commerce

Mais également en matière de :

  • Contrôle fiscal
  • Référé (liberté ou suspension)
  • Injonction de payer et de faire
  • Et nouvelle procédure de divorce par consentement mutuel qui ne nécessite que la présence d’un notaire

Néanmoins, il est fortement conseillé pour obtenir gain de cause.

10- L’avocat est indispensable

Certes il est de  plus en plus remplacés par des sites internet, proposant l’automatisation des services juridiques apparaissent dans le paysage juridique.

Néanmoins, en tant qu’expert, il reste indispensable. A l’image du médecin, l’expertise de l’avocat ne pourrait être remplacée par une automatisation juridique.

 

 

 

 

commentaire